En attendant l’internet mobile 3,99G

Article : En attendant l’internet mobile 3,99G
18 octobre 2013

En attendant l’internet mobile 3,99G

Il est 7 h du matin. Vous venez de vous réveiller, avec déjà en tête tous les tracas que cette nouvelle journée va vous apporter. Mais aussi les possibles opportunités, les rencontres. Chaque jour apporte à notre vie son grain de suspens. Cependant, il y a ce petit fardeau que vous portez depuis déjà trois semaines. Qui vous empêche de dormir tranquille. Qui hante vos nuits, et vous pousse à des réflexions philosophiques pré-suicidaires du genre « Où va le monde? », « Pourquoi l’Homme est mortel? », « Pourquoi n’y a-t-il pas la paix dans le monde », ou « Pourquoi tant de manque de sérieux et de respect mutuel sur la Terre? ». En dépit de tout, vous acceptez de porter votre croix, fermement décidé à affronter cette nouvelle journée.

Le début du cauchemar

Voilà trois semaines déjà que vous n’arrivez plus à vous connecter correctement à Internet. Non, vous ne vivez pas dans un village reculé de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Non, votre avion ne s’est pas échoué sur une île déserte et vierge du Triangle des Bermudes. Vous vivez dans la capitale moderne d’un pays d’Afrique de l’Ouest. Vous êtes abonné à un opérateur de téléphonie mobile qui est supposé vous fournir une connexion Internet mobile (au moins) acceptable, vu le prix exorbitant que vous payez. La solution d’abonnement mobile a d’ailleurs été pompeusement nommée « 3,75 G ». A l’époque de la 2 G, il vous fallait attendre minuit, comme un vampire, pour sortir de votre tanière et vous connecter à Internet pour au moins lire vos emails (YouTube, Skype, et compagnie? Faut pas rêver, quand même!). Depuis trois semaines donc, avec la connexion « très-haut-débit-mobile-très-haute-fidélité-qui-coûte-la-peau-des-fesses-mais-vous-êtes-bien-obligé », abrégée en  « 3,75 G », vous êtes devenus un acrobate bidouilleur. Votre modem se déconnecte tout seul du réseau toutes les 5 minutes. Et vous êtes obligés de le débrancher et de le rebrancher pour vous reconnecter. Toutes les 5 minutes.

 

La connexion à Internet avec la 3,75G
La connexion à Internet avec la 3,75G

La balle de ping-pong

Vous vous renseignez. Vous n’êtes pas le seul. Plusieurs clients de votre fournisseur se plaignent de subir la même situation. Vous appelez le service clientèle. Un aimable agent vous fait savoir qu’il s’agit de « perturbations passagères qui sont sur le point d’êtres résolues ». Deux jours et des dizaines (centaines?) de déconnexions automatiques plus tard, vous rappelez le service clientèle. Un autre aimable agent vous informe que les « perturbations passagères sur le point d’être résolues » sont désormais résolues, et que si vous n’arrivez pas à vous connecter, il vous conseille de passer à une agence pour « reprogrammer » votre modem. Vous passez à l’agence. Un très aimable agent vous annonce que les « perturbations passagères qui sont sur le point d’être résolues » ne sont en réalité pas encore résolues, qu’il ne sait d’ailleurs pas quand (si?) elles seront résolues, et que si vous tenez vraiment à avoir une connexion Internet, il va falloir configurer votre modem pour passer à la 2 G. Traduction en français courant de votre fournisseur d’Internet mobile: Il va falloir se réveiller la nuit pour lire ses mails, et oublier pendant un moment l’existence de YouTube et Skype. Vous capitulez. Une semaine plus tard, vous retournez à l’agence. L’aimable agent clientèle vous annonce que les « perturbations passagères qui sont sur le point d’être résolues », ne seront pas résolues avant quelques jours encore, vous suggère de s’armer de patience et de se contenter de la 2 G. En attendant…. Quelques jours plus tard, vous rappelez le service clientèle. Un autre aimable agent (ils sont tous aimables, allez savoir pourquoi!), vous reçoit et vous annonce fièrement… Devinez quoi… Que « les perturbations passagères qui sont sur le point d’être résolues » sont désormais résolues et que si vous n’arrivez toujours pas à vous connecter, il vous invite à passer dans une agence afin qu’un autre aimable agent clientèle vous assiste pour « reprogrammer » votre modem. Spirale infernale, sans fin. Digne d’un scénario de mauvais film de Nollywood.

Le réveil

Vous vous réveillez en sursaut. Cette fois-ci pour de vrai. Ce n’était juste qu’un mauvais rêve. Vous vous êtes simplement endormi sur le clavier de votre ordinateur. Vous regardez sur votre écran. La page d’accueil de Google, que vous aviez lancé sur votre navigateur avant de vous endormir n’a toujours pas fini de se charger. Et le téléchargement que vous aviez lancé s’est comme par magie interrompu tout seul. Il ne faut quand même pas exagérer. Un fichier d’ 1 Mo, c’est quand même trooop demander pour  du « très-haut-débit-mobile-très-haute-fidélité-qui-coûte-la-peau-des-fesses-mais-vous-êtes-bien-obligé », encore appelé « 3,75 G ». Pour ça, vous allez devoir attendre la 3,99 G (Soyons sérieux, la 4G, ici,  c’est pas pour demain!). Pour le moment, il faut juste se lever et aller affronter cette journée. Le soleil, lui,  ne vous attend pas.

Récit tiré du carnet du psychologue thérapeute d’un client d’un opérateur de téléphonie et Internet mobile d’Afrique de l’Ouest. Oui, il y en a un que toute cette histoire de 3,75 G a fini par envoyer à l’Hôpital Psychiatrique. 

Partagez

Commentaires

imbourg
Répondre

Looool, Ouf heureusement!
Mais sérieux la 3G au Burkina, je me demande bien ce que c'est! Les hommes intègres ont-il réussi à créer leur propre technologie 3G? Sinon j'arrive pas à comprendre hein: les équipementiers sont la (Alcatel, Siemens, Huawei,...): "venez acheter le materiel, installez et utilisez... C'est simple hein
Mais au Burkina, c'est toute une autre histoire!!!
Et pour te rendre encore plus aigri, Orange est en train tester la 4G ici, et bientôt Expresso suivra...

kellyadediha
Répondre

Roi Martial ! Voilà tu as réussi ton coup. Je suis aigri! Grrrrrr

Ziad
Répondre

L o l :-)