Archives by date

You are browsing the site archives by date.

Pourquoi je n’ouvrirai pas de compte à UBA Sénégal

Ce billet aurait pu avoir pour titre « Pourquoi je n’ouvrirai JAMAIS de compte à UBA ». En réalité, j’ai même songé à l’intituler ainsi. Mais je préfère ne pas fermer la porte à d’hypothétiques bonnes suprises futures…

Depuis quelques jours, je songe à ouvrir un compte bancaire au Sénégal, ma nouvelle terre d’accueil où je devrais passer une bonne partie de 2015. Je suis donc allé à l’agence principale de UBA Sénégal pour connaître les conditions d’ouverture de compte et les différents produits proposés par cette Banque. J’en suis ressorti une demi-heure plus tard désillusionné; découragé et convaincu que je n’ y ouvrirai jamais de compte. Je m’en vais ici vous exposer les raisons de cette décision.

Un service clientèle médiocre

« Le client est ROI. » C’est un principe connu en commerce. Mais l’on est souvent poussé de croire que certaines Banques et sociétés commerciales en Afrique de l »Ouest ont jeté ce principe à la trappe. Durant le quart d’héure que j’ai passé avec une conseillère clientèle de UBA hier (après avoir passé un quart d »heure à attendre mon tour), elle a dû passer un tiers du temps au téléphone et un autre tiers à regarder je ne sais quoi sur son écran d’ordinateur pendant que je lui posais des questions auxquelles j’attendais vainement des réponses. Il a fallu que je lui dise « Madame, si vous êtes trop occupée, je peux passer un autre jour » pour qu’elle commence à feindre s’intéresser à mes questions. je vous épargne des détails sur le ton et le body language qui m’ont abasourdi! Soyons clair, si je « confie » mon argent à une Banque, et qu’en plus je dois la payer, le minimum que j’attends en retour c’est que son personnel me prenne au sérieux. Le respect mutuel est important.

Un personnel mal (in)formé

Un autre fait que j’ai constaté, c’est que la conseillère n’avait manifestement pas de réponse à certaines de mes questions. Ce qui explique peut être son attitude anti-professionnelle. A chacune de mes questions elle me renvoyait vers une  plaquette d’information qui manque d’ailleurs cruellement d’information. Si je voulais lire une plaquette commerciale, je n’aurais pas patienté pour pouvoir poser des questions de vive voix à un humain. Cela a résulté en des dialogues de cet acabit:

Moi: Que faut-il fournir pour ouvrir un compte en devise?
Conseillère: Ca va être difficile. Il faut une autorisation du Ministère des finances.
Moi: OK. Comment peut-on obtenir cette autorisation?
Conseillère: Je ne sais pas. Il faut demander au Ministère des finances.
Moi: … OK. Quelles autres options avez vous pour un compte en CFA?
Conseillère: Regardez sur le formulaire. Tout y est (Elle décroche son téléphone)
Moi: Quelle est la différence entre ces 3 options mentionnées sur le fomulaire?
Conseillère: C’est sur le formulaire. Les prix aussi sont différents.
Moi: Puis-je garder le fomulaire?
Conseillère: Non! C’est un document interne à la banque. Vous ne pouvez l’avoir que si vous ouvrez un compte ici.

Au bout d’un quart d’heure de ce qui s’apparentait à une discussion entre un sourd et un muet en langage des signes japonais; j’ai décidé de laisser tomber.

Des conditions d’ouverture de compte prohibitives (carte consulaire)

La dernière raison pour laquelle je n’ouvrirai pas de compte à UBA Sénégal est purement pratique. Il m’a été demandé en plus de mon passeport de fournir une carte consulaire. Je n’ai pas de carte consulaire. Et même si j’en avais une, j’ai le sentiment qu’il s’agit d’un document qui ne regarde en rien une Banque ou un quelconque établissement financier tant que j’ai un passeport et un droit de séjour valides. C’est un peu comme demander mon carnet de vaccination pour que je puisse ouvrir un compte.

Bref; je cherche une Banque

On me dira peut être que je ne dois pas faire de généralités sur une compagnie en raison de l’attitude de juste un employé. Je vous réponds que les employés sont à l’image de la culture de la compagnie.

Vous l’aurez compris je cherche toujours une Banque au Sénégal. Je suis ouvert à toute suggestion.UBA ne fera probablement pas banqueroute pour avoir perdu un potentiel client. Mais qui sait si  je serai peut-être devenu milliardaire avant la fin de 2015? (^_^)