5 Comments

  1. Guillaume 4 décembre 2014 at 13 h 28 min . Reply

    Rien à y ajouter comme commentaire au risque de le vicier.

    Un magnifique billet !
    Chapeau.

  2. Delgado 5 décembre 2014 at 0 h 04 min . Reply

    Intéressant! oui, intéressant!

  3. renaudoss 7 décembre 2014 at 14 h 11 min . Reply

    Excellent, excellent, caustique surtout! Comme dirait l’autre, « Emergence 2030 va doux comme sucre », MDR

  4. Eteh K. ADZIMAHE 7 décembre 2014 at 16 h 44 min . Reply

    j’ai des réserves sur la paix telle que tu la conçois, hors du régime actuel. Il faut peut-être donner une moitié de crédit à ce que tu expliques si bien. Sur 7 millions d’habitants trouver un homme capable. Je veux bien, mais il faut hésiter pour deux raisons : d’abord l’argument facile : après chaque dictature à rupture brusque (coup d’état, mort du chef d’état, révolution populaire ou de palais), les pays connaissent des instabilités terribles (côte d’ivoire, tunisie, lybie, egypte, mali avec un schéma connoté, burkina faso où tout s’est militarisé). Le Togo est économiquement fragile, fragile déjà par l’instabilité des années 90; une seconde crise irait le clouer au pilori. Ensuite l’argument difficile : aucun politicien n’existe au Togo. On ne naît pas politicien, ce métier est comme la prostitution, il faut commencer jeune ! et quand je regarde le paysage togolais, je ne vois pas qui s’y est véritablement entraîné. Surtout que le pouvoir que l’on veut faire partir est enraciné en famille avec une armée dans son giron? si un civil au sang chaud (un fabre naturel) s’asseoit à Lomé 2, sa longévité au pouvoir sera à la Lissouba, ou à la Lumumba. Il n’aura aucune force, aucune présence et comme il n’est pas politiquement prêt, les militaires vont l’aider à scier la branche sur laquelle il est assis. Je pense que sur ce point tu as un peu rêvé… (allez, t’es un rêveur marchant après tout)… mais je préfère encore ne pas souhaiter cela à notre pays, et croire qu’un changement s’il doit avoir lieu, doit se faire en douceur, et réglé à la minute, pour que les lendemains ne soient pas lourds à porter.

  5. […] comme la chaîne nationale Togolaise TVT (Télévision Togolaise), la CRTV (Cameroon Radio Television) est la chaîne nationale […]

Post Comment